Mme 11 contre 10, Mont-Goulin II n'y arrive pas!

Espoirs dus pour MTG II qui pensait pouvoir faire des points contre Racing III.

Racing Lausanne III - Mont-Goulin II (IA) 4-1 (2-0)

Buts (assists): 14e penalty 1-0, 32e 2-0, 85e 3-0, 90e 4-0, 94e Alex Chaves (Yannick Yasar) 4-1.

Compo: Marc Benoit - Junior Maestre - José Bovard, Raphael Maestre (46e Benjamin Hoffer), Gonzalo Perez (46e André Bovard) - André Bovard (46e Toni Lopez), Jérôme Bovard, Philippe Ruckstuhl (71e Gonzalo Perez), Yannick Yasar - Cesare Andreetta (26e Toni Lopez, 46e Raphael Maestre), Alex Chaves.

Occasions de but: 10-6 (4-1)

Absents: Hugo Martinho (vacances), Thomas Lonchampt (vacances), Frank Semelet (famille), Lulzim Bislimi (blessé). 

Dimanche 1er septembre 2013 - La dizaine de blessés (!) qui affecte la première équipe de Mont-Goulin a bien entendu un impact sur la deuxième équipe. Ainsi, MTG II ne peut pas vraiment compter sur les «remplaçants» de MTG I pour disputer les matches de ce début de saison, mais sur des joueurs volontaires, mais fatigués. On pense à Alex Chaves et Yannick Yasar, qui avaient déjà joué le matin même du match.

Et, toujours pour compléter MTG II, ce ne sont pas moins de 5 seniors qui ont été appelés à la rescousse (Marc Benoit, Junior Maestre, Philippe Ruckstuhl, Toni Lopez et Raphael Maestre). Trois parmi eux ont plus de 40 ans.

Mais Mont-Goulin II avait tout de même l’espoir de remporter ses premiers points, car l’adversaire (avec 7 ex-joueurs de Mont-Goulin!) semblait à sa portée. Et il l’était d’ailleurs. Mais MTG II avait moins d’énergie qu’une semaine plus tôt face à Stade Lausanne, et a aussi manqué de lucidité en plein de circonstances.

Racing marquait très vite le premier but sur un pénalty assez généreux (faute hors des 16 mètres?), puis doublait la mise sur un contre fulgurant après une perte de balle évitable à mi-terrain.

La mi-temps était atteinte sur la marque de 2-0, mais rien n’était vraiment perdu alors. D’autant qu’à la 63e minute, le libero de Racing était expulsé pour de multiples réclamations. Hélas, même avec quasiment 4 attaquants, Mont-Goulin II ne parvenait pas à marquer (malgré 4-5 grosses chances, dont 3 duels face au gardien adverse)… Et à cinq minutes de la fin, c’est Racing qui inscrivait le 3-0…

Mont-Goulin II était logiquement déçu de la mauvaise tournure des événements.



Retour la page d'accueil